La mère

Publié le par une soeur fillah


           "Ta mère a beaucoup de droits, si tu savais
               Beaucoup venant de toi est auprès d'elle peu
        Combien de nuits a-t-elle passées à
        souffrir de ton poids?

Elle a dans sa matrice une plaainte et un soupir
           Et l'accouchement et, si tu pouvais le savoir, pénible
  Et une tristesse qui fait s'envoler le coeur
      Combien de fois a-t-elle nettoyer tes
      excréments de sa main droite
                       Et son giron n'est qu'un lit pour toi

Elle est prête à donner sa vie en rançon pour 
      venir à bout de tes souffrances
             Et de ses seins, tu tires une boisson saine et pure
         Combien de fois t'a-t-elle donné le repas
         tout en étant affamée?
                         Par tendresse et compassion pendant que tu étais petit
             
Malheur à celui qui est doué de raison
   et suit la passion
              Malheur à celui qui a un coeur aveugle
           tout en étant voyant

Allons, convoite son invocation précieuse
Tu as bien besoin de ce qu'elle implore pour toi."



source: "la bienfaisance envers tes parents, un effirt au quotidien
Ouvrage de Abdoul Malik Al Qâssim

Publié dans poèmes et récits

Commenter cet article